Ce que je ne fais pas et pourquoi (écologie, sobriété volontaire et minimalisme))

date_range 20 Octobre 2020 folder Petits conseils - Astuce de ménage

Pour répondre au mail d' Audrey. V qui se reconnaîtra. Audrey m'a écrit un long mail pour essayer de me convaincre d'adhérer à ses vues et je lui ai répondu que je ferai un article ici  en guise de réponse. 

 

Il me semble, à force de regarder des vidéos sur le sujet ( bon je ne le fais pas sans arrêt et tous les jours, non plus)  que celles qui s'engagent sur ce chemin assez extrémiste et deviennent des influenceuses, que le prérequis est souvent (pour ce que j'ai vu) une attitude d'achats compulsifs, des dettes, un accident de la vie qui remets  en questions fortement leur manière de consommer (chômage, maladie, divorce, faillite etc). Le discours "... avant je faisais comme ceci, j’achetais sans réfléchir, maintenant je me pose les bonnes questions…"  démontre au besoin que ces jeunes femmes (pas vu d'homme) ont une difficulté mentale avec la différence entre besoin et envie, nécessité et indispensable. Trop loin dans un consumérisme sans fin, elles deviennent des fondamentalistes de la pensée frugalité volontaire/zero déchet/ écologie/minimalisme. Questionnant avec la même force nos habitudes de consommation et désirant un virage à l'identique du leur. 

 

 

A  l'heure de l'écologie et de la frugalité volontaire, certaines de nos habitudes sont affaire d'éducation et de choix. J'ai toujours fait ainsi et je ressens les vidéos sur le minimalisme comme un peu agressives. Pire à L'heure actuelle je n'ai pas encore trouvé de réponses concrètes à certaine questions que je me pose.

 

Exemple : il existe probablement une astuce pour faire autrement un geste auquel je n'aurais pas pensé. Eh bien non ! Les solutions proposées sont par trop extrêmistes pour moi et mon ménage, pour ma vie et mon couple.  

 

  1.  Je ne prépare pas mes lessives moi-même : 
  2. Je veux que mon linge ne soit pas seulement lavé et détaché, mais aussi qu'il soit partiellement désinfecté, qu’il sente bon. Non pas à cause du Covid-19 mais de manière générale.
    Je ne veux pas retrouver des paillettes de savon dans mon distributeur, cela sent vite mauvais et en parlant d'odeur, j'apprécie l'odeur de ma lessive propre. 
  3. Je n'emploie pas de noix de lavage :
  4. Pas du tout envie d'encrasser ma machine avec des résidus de ces noix au risque de devoir payer des réparations de ma machine.
  5. Je ne prépare pas mes cosmétiques: se prendre pour le petit chimiste très peu pour moi, sans parler de la précisions strictes des pesées et des connaissances indispensables sur la durée de vie des dit cosmétiques au risque de puissantes allergies.
  6. Je ne prépare pas non plus mes détergents pour la maison.
    Je lave à l'eau claire et je frotte à l'huile de coude les taches sur le sol. Une c.à.s de bicarbonate dans l'eau de lavage du sol de la cuisine la dégraisse efficacement. Cela pollue nettement moins.  
  7. Je n'achète pas les pâtes, le riz, les farines en vrac : 
  8. Je n'ai aucune confiance dans l'hygiène des magasins qui les vendent depuis que je me suis retrouvée avec une invasion de mites alimentaires suite à ce type d'achat dans une épicerie bio !
  9. Je n'achète jamais, je crois bien que je ne l'ai fait qu'une fois au Canada en 1981, de café à emporter. Boire un café en marchant dans la rue est un stress pour l'estomac, sans parler du prix (env 5x plus cher qu'un bon café de la maison en cafetière italienne). En plus le polystyrène des tasses est très polluant. Il s'agit aussi de qualité de vie. S'assoir et déguster un café en bonne compagnie plutôt que de courir au travail en s'ébouillantant... 
  10. Je ne bois pas de café seule. De la tisane oui, pas le café. Le café est un produit onéreux, pour moi un luxe, donc je le prends en bonne compagnie ou pas du tout. J'ai associé café et convivialité comme d'autres le font avec un bon vin de prix. 
  11. J'évite autant que possible d'acheter de l'eau en cours de route lors de voyage d'un jour. J'emporte ma bouteille d'eau ou j'attends de pouvoir boire librement (avion) 
  12. Je n'ai pas de boîte de chocolat de réserve à la maison. Le chocolat est en tablette valable pour faire de la pâtisserie. S'il faut offrir une boîte de chocolat en remerciement, je l'achète le jour même pour une meilleure fraîcheur et par respect de celui à qui je l'offre. 
  13. Je n'achète plus de fleurs, je les cueille dans le Jardin de Sarah, libre-service, dans mon village ! 
  14. Je ne fais pas les marchés à la ferme de ma région. Tous les agriculteurs qui les font, produisent pour le géant orange (affiche sur leur ferme et parfois le magasin est un peu plus loin) et ne sont pas labélisés bio, alors qu'ils vendent leur surplus de production en bio, allez comprendre !
  15. Je ne jette pas mes plantes vertes avant qu'elles soient définitivement mortes, question de foi et de soins, j'aime la vie !
  16.  Quand je ne peux pas utiliser le lave-vissellle, je ne lave pas ma vaisselle sous l'eau courante, mais dans une cuvette ou mon évier de cuisine et la rince avec un pot d'eau bien chaude (70°, l'eau du robinet)
  17.  Pas de "canard WC" ou autre petite réserve qui se coince sous la lunette des WC. Une bonne hygiène quotidienne des toilettes est suffisante. Un peu d'acide chlorhydrique contre le calcaire  une fois par semaine, et un vigoureux nettoyage à la brosse et éponge dédiée sont suffisants. 
  18. Je ne laisse pas couler l'eau de la douche quand je me lave cheveux et corps, du robinet quand je me brosse les dents, respect de l'eau et prix. 
  19. Je ne fais pas de garde-robe capsule* par saison. J'aime la variété et j'use mes vêtements pendant des années et des années. Je n'ai pas envie d'être toujours habillée de la même manière, autant l'habit monastique ne me dérange pas, autant, puisque je ne suis pas bonne sœur, profiter de la variété de vêtements, des styles et des couleurs, des matières. C'est la qualité du vêtement qui fera la différence ainsi que les soins prodigués ( t° de lavage, détachage, racomodage)

La liste n'est pas exhaustive. J'en oublie encore pas mal. 

 

*Une garde robe capsule est un ensemble de vêtements complétement combinables entre eux la ligne du bas montre les vêtements, exemple tiré de Pinterest:

 

 

 

 

 

Et vous, quels choix  écologiques faites vous  sans y penser, tellement ces gestes sont inscrits en vous (du style j'éteins la lumière quand je quitte une pièce) ? Quelles sont les raisons de suivre ou de ne pas suivre ces injonctions actuelles que l'on retrouve un peu partout sur des articles sponsorisés ou non/ articles dans les médias et sur le net ?

2
👏 2
1
Recevoir les mises à jour du blog par email

Vous allez recevoir un email pour finaliser votre inscription.
Il existe déjà un compte sur ce blog avec cette adresse email. Vous allez recevoir un email pour vous connecter.
Merci de saisir une adresse email.