Dessiner au pastel

date_range 11 Septembre 2020 folder Une mamie à part

Depuis que je suis allée voir ...

 

Une expo de peinture sur "John-Francis Lecoultre, un pastelliste d'exception" à Vevey, je suis sous le charme de la peinture au pastel que j'avais découvert à l'école, il y a 50 ans. L'odeur et la douceur de la craie me plaisent au-delà de la peinture, de l'aquarelle ou des crayons de couleurs. Attention il ne s'agit pas de pastels gras (Neocolor par ex.) qui demandent encore d'autres techniques.

Mais qu'est-ce que c'est difficile : la craie laisse une fine couche de poudre et malheur si vous ne faites pas attention ou si vous n'utilisez pas la technique du papier calque qui permet de ne pas salir votre composition.

En premier, il faut savoir que je n'ai aucun talent de dessin, pas de coup de crayon, pas d'affinité oeil-main. Juste un bon regard photographique, une capacité à cadrer avec un appareil de photo.  Cela m'aide, mais reste insuffisant !!!

J'ai  commencé à gribouiller avec ce que j'avais sous la main à la maison: des bâtonnets de craie de couleur achetés pour leur faible coût en France, dans un magasin soldeur. Je les utilisais pour faire des fonds de page en scrap, art-journal et cela allait très bien.
Pour ce qui est de dessiner avec parcontre, c'est une toute autre histoire ! Trop durs ils ne se laissent pas facilement estomper.

Parlons papier: on ne peut pas dessiner sur du papier lisse avec des pastels !
C'est la règle n°1 de tout pastelliste !
Il faut un papier de haute technologie très rugeux. Je n'en avais pas et j'ai acheté un papier un peu rugueux, mais pas assez. Résultat pas terrible et souvenenez-vous, je ne sais pas dessiner, donc l'un dans l'autre, j'obtiens quelque chose qui se rapproche davantage de l'art brut que d'une peinture (oui, on parle de peindre au pastel).

J'en reste encore plus admirative du peintre cité plus haut !

Je pars à la recherche de tuto sur internet, tuto pour débutant, je note dans un carnet les conseils,  trucs et astuces, et je m'exerce sur des chutes de papiers afin de voir si oui ou non je peux investir dans du bon matériel. Si cela me plaît assez pour persévérer la moindre.

Dernièrement j'ai passé commande sur le net et obtenu mes crayons à pastel (indispensable pour faire des détails) et une boîte de pastels professionnels Rambrandt sur le thème paysage de campagne. Une boîte thématique est moins onéreuse qu'une grosse boîte de 60 ou 80 pastels...  De plus, il est aussi possible de les acheter à la pièce, mais ils sont beaucoup plus chers à la pièce qu'en boîte.

Pour dessiner et m'excercer, je pars de photo, le travail est à moitié mâché: la photo est en deux dimensions.
Mais pour progresser, il est important de dessiner dans la nature aussi. Nécessité de cadrer un paysage, de traduire la troisième dimension, d'être trop lente et de voir les couleurs et les ombres changer... D'être dérangée par les guêpes, les mouches ou des promeneurs...

Dessiner un paysage oblige à bien le regarder, à sentir au fond de soi l'émotion qu'il dégage, observer formes textures, lumière, matière, à distinguer les couleurs et trouver des astuces pour rendre l'aspect chaotique d'un glacier ou la douceur scintillante de la neige éternelle, la fragilité d'une tige de fleur qui se balance dans le vent, ou la densité effrayante d'un gros nuage en montagne, des reflets sur l'eau. Le pastel ellude les détails généralement, mais il faut trouver le bon dosage de détails qui permettra à l'oeil du spectateur de combler par l'imagination les détails qui ne sont que suggérés. Une suite de tous petits problèmes à résoudre.

Mes dessins sont particulièrement scolaires et mal réussis, car d'une part je ne maîtrise pas du tout les techniques et d'autre part, je n'interprète pas ce que je vois. Ajoutez-y un matériel de mauvaise qualité.

J'envisage sérieusement de prendre un cours cet hiver !

20200903_151441[1]Le dôme du Goûter dans le massif du Mont-Blanc. En pleine nature.

Dessiner est un excercice de pleine conscience, qui permet de maintenir et développer la préhension fine, le travail oeil-main et la précison. Des capacités que nous avons tendance perdre pendant la vieillesse. Pour moi, c'est un apprentissage avec tout ce que cela comporte de nouveauté.
Le dessin est aussi un média de socialisation positive.
Pendant une balade, assise sur mon banc, deux personnes se sont arrêtées et ont entamé une conversation avec moi.

20200901_202604[1]D'après photo.

Soyez indulgent !

 

Ces deux exemples ne sont pas ce que je trouve les plus aboutis, mais ceux que je suis d'accord de montrer publiquement.

p.s Je me suis inscrite à un cours pour le mois de novembre !

 

 

 

2
👏 1 😲 1
1
Recevoir les mises à jour du blog par email

Vous allez recevoir un email pour finaliser votre inscription.
Il existe déjà un compte sur ce blog avec cette adresse email. Vous allez recevoir un email pour vous connecter.
Merci de saisir une adresse email.