Apprentissage de la propreté

date_range 13 Juin 2020 folder Etre grand-parent

Une grande étape à franchir.

 

Ce qui était pour moi jeune maman une grande inconnue, mais comment diable allais-je rendre mes enfants propre me suis-je dis entre deux contractions à la maternité, n'est plus un soucis trois enfants plus tard. Mieux, je ne dois pas porter cette acquisition seule, c'est l'affaire de ses parents, nous ne sommes là qu'en consolidation si je puis dire.

Tout d'abord, on a commencé par des histoires. Ce livre, en plus de décrire par l'image la suite d'action nécessaire à l'apprentissage de la propreté, insiste sur le lavage des mains...
Je le recomande. Cartonné, solide, en carton glacé, il ne craint pas les éclaboussures.

 

Bebe-va-sur-le-pot

On sait tous plus ou moins comment cela se passe, donc on utilise le pot à la demande, on propose le pot quand la couche est sèche au levé de la sieste par exemple.  Entre histoire de pot, et pression douce des parents, un pot chez les grands-mamans, Pucinette a bien compris ce qu'on attend d'elle, mais n'arrive pas encore à maîtriser ses sphinctères.
Mieux encore, elle est pleine de bonne volonté. Il y a déjà de belles réussites !!!

 Mais ce qui est drôle, c'est que c'est une affaire des plus sérieuse pour elle.
La découverte de majestueux caca de chevaux sur la route, a déclenché chez elle un grand intérêt pour la chose. Les "beuses" sont moins spectaculaires et plus vite nettoyées par les pluies. Ce qui n'est pas le cas des  "caca de chevaux", non... Alors en promenade dans le village où il existe un manège, c'est une suite de crottes et l'on va de l'une à l'autre en conversant sur la taille, l'odeur, non, on ne doit pas les toucher, ni marcher dedans, même en botte, on fait un gros détour d'au moins  ... 30 cm pour les dépasser et on se retourne encore pour bien vériffier qu'il est toujours là. On compare avec d'autres cacas que l'on trouve aussi sur le bord des chemins, chat/ chien/ fouine/  Il y a ceux qui ne sentent rien et les autres et c'est d'un amusant de la voir froncer le nez.
Elle n'a pas encore vu un cheval déféquer à proximité, mais je devine que cela va être aussi intéressant que le spectacle du Cirque Knie. :))

En revenant, on cueille un brin de lavande, on le frotte dans les mains et on le respire, ça sent bon... alors Pucinette le glisse  dans ses poches:  c'est un trésor, comme la pive ou le beau cailloux blanc... Au téléphone je dis à la maman de bien faire les poches des vestes... Ah oui, c'est pour cela que je trouve des fleurs de lavande partout... :))

0
1
Recevoir les mises à jour du blog par email

Vous allez recevoir un email pour finaliser votre inscription.
Il existe déjà un compte sur ce blog avec cette adresse email. Vous allez recevoir un email pour vous connecter.
Merci de saisir une adresse email.